Forum de discussions pour soeurs musulmanes de Belgique et d'ailleurs !!
 
PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Connection ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Oum
Participante
Participante
avatar

Nombre de messages : 58
Age : 40
Localisation : Liege
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Connection ?   Ven 16 Oct - 23:24

Ta connexion
à Internet va-t-elle te déconnecter D’ALLAH ?
De Moufti Zoubayr Bayat
Est-ce par pure coïncidence que Internet et le www (world wide web) contiennent les mots « NET » (en anglais : filet, piège) et « WEB »(en anglais : toile) ? Lisons ce qui suit et méditons : nous connaissons l’exemple d’une mouche prise dans une toile d’araignée et s’efforçant d’y échapper. Imaginons une personne prise dans un tel piège et luttant pour s’en sortir. La situation de crise est réelle dans les deux cas et on ne peut que ressentir de la compassion et vouloir les aider. Mais il existe un autre filet, une toile, bien plus forte et hautement invisible, qui attrape ses « victimes » malchanceuses d’une façon si séduisante que la pauvre « victime », au lieu d’essayer de s’échapper, commence vraiment à apprécier et à savourer sa « captivité ». Oui, cette toile collante, ce filet (invisible) n’est rien d’autre que ce que l’on appelle l’INTERNET, son WWW et ses dérivés tels que les « chatrooms » (en anglais :chambres virtuelles de discussion).

Quel est le remède contre le « virus de l’accoutumance » ?

Telle est la périlleuse attirance vers le NET et le WEB. Il est difficile de dire si le « surfer » a été piqué par un « bug » (en anglais : insecte) ou s’il est juste une sorte de grand « drogué ». Beaucoup s’inquiètent des « virus » qui infectent leur PC chéri, mais pensent-ils à un remède pour l’utilisateur, certainement infecté par le « virus de l’accoutumance » ? Une fois « en ligne » et dans la « cyber space », l’utilisateur semble avoir tout oublié du monde réel. Il entre dans une sorte de transe qu’on peut décrire comme un état de « réalité virtuelle » où tout est superficiel, mais semble être tellement vrai ! Pour certains, une fois entrés dans le « cyber monde », ils se retrouvent sur une autre planète. Adieu l’heure de la Swalate, des bonnes actions, du travail, des études et d’autres activités importantes de la vie quotidienne.Maintenant, c’est la pure sensation d’être « connecté » et d’être « en ligne »qui compte. Un musulman doit avoir à l’esprit, que lorsqu’il est « connecté » au Net, il ne doit pas se déconnecter d’ALLAH. Et lorsqu’il est « en ligne », il ne faut pas qu’il s’écarte du Droit Chemin.

Les principes de la Chari’ah déterminent l’usage d’Internet.

L’Islam ne s’est jamais opposé à la technologie, ni aux inventions modernes. En fait, l’Islam a encouragé l’étude de phénomènes « naturels », avec comme objectif de soumettre les forces de l’univers au profit de l’humanité. De telles inventions et technologies sont jugées bénéfiques aussi longtemps qu’elles améliorent le but de la création de l’homme sur terre. Si, au contraire, elles obstruent et détournent de cet objectif, alors l’Islam n’adopte plus une vue favorable à de telles inventions.
L’Internet et son utilisation peuvent être évalués sur la base du principe ci-dessus : Si cela s’avère bénéfique pour son utilisateur, cela lui est permis de l’utiliser, et dans certains cas, cela est méritoire, surtout pour la Da’wah (l’Invitation, l’Appel)vers ALLAH et dans un but éducatif. Mais si cela produit l’effet opposé, qui est de détourner l’utilisateur du but de sa création, alors non seulement l’usage de l’Internet est désapprouvé (blâmable), mais peut même être considéré illicite (Haram) dans certains cas.
Comme dans toutes choses de la vie, l’Internet est apparu avec ses avantages et ses inconvénients. Pour certains usagers, les avantages sont plus nombreux alors que pour d’autres, c’est le contraire. Pour ceux-là, l’Internet devient un fléau et un poison. Et, malheureusement, la majorité des utilisateurs tombent dans cette catégorie.

Ignorance totale des parents des dangers inévitables du WWW

D’après des sérieuses enquêtes, la société « IT industries » a récemment montré que beaucoup de parents et de tuteurs d’enfants et de jeunes (les principaux utilisateurs d’Internet), sont « hors du temps » une fois connecté. Ces adultes marchent à tâtons dans l’obscurité en ce qui concerne la réalité et la nature de l’Internet et de ce qui l’entoure. Ils semblent ravis et fiers que leur chère descendance soient des « champions du web », mais réalisent peu les dangers éventuels qu’offre Internet. C’est aussi avec ce souci d’éclairer les parents et les adultes sur cet aspect sombre de l’Internet que cet article vous est présenté.
Quel parent musulman raisonnable permettrait à son enfant, surtout sa belle jeune fille, d’errer dans les rues, dans des billards douteux, mal éclairés et enfumés, pour rencontrer et bavarder des heures durant avec des étrangers, avec la possibilité que leur fille innocente puissent considérer ces personnes inconnues comme d’éventuels partenaires pour la vie à deux ? Tout parent musulman qui se respecte en serait horrifié et se déroberait à cette idée. Ma fille dans cet endroit ignoble ? IMPOSSIBLE !

Les « cyber amis » se rencontrent dans les « chatrooms ».

Non, en vérité, cela est bien possible. Les respectables parents musulmans sont aujourd’hui face à un choc assez brutal ! Cette innocente petite fille (ou garçon) s’enferme tranquillement dans sa chambre des nuits et des week-ends sans fin. Elle « rencontre », « parle » et « se lie d’amitié » virtuellement à toutes sortes d’étrangers pendant des heures, sous le nez des parents qui ne se doutent de rien ! Comment est-ce possible ? La réponse est claire: par le biais d’Internet, cela devient non seulement possible, mais c’est une réalité dans des milliers de foyers musulmans à travers le monde ! Alors, lorsque nous trouvons notre adolescent étrangement calme et apparemment occupé, ne restons pas dupes et idiots. Ils sont probablement en conversation intime avec des étrangers dans un des milliers de « chatrooms » disponibles sur le « Net » !
Oublions l’époque des « correspondant(es) ». C’était des pratiques assez innocentes. Aujourd’hui, il est connu que des garçons et des filles voyagent (physiquement) à travers le monde, uniquement pour rencontrer leurs « cyber » petits ami(e)s. Certains « cyber amis » ne se connaissent que sous leurs surnoms et s’arrangent pour se rencontrer dans les cinémas, les rues marchandes, les clubs de rave, les fêtes diverses, et ainsi de suite. Le « Net » a rendu plus facile la rencontre avec des étrangers à une échelle inimaginable auparavant. Certains peuvent être surpris d’apprendre que beaucoup de couples musulmans ont eu leurs premières « rencontres » et « conversations » sur le « Net ». Cela les a conduits à se rencontrer physiquement en « temps réel » après une courte romance sur le « Net » ; puis, « les liens se sont noués » par le mariage. Hélas ! Le choix de ne pas « établir ce lien » avant n’est pas simplement l’affaire d’une « réalité virtuelle ». C’est une réalité en elle-même, comme on le voit dans la vie quotidienne.

Les victimes du filet (web) de Satan (le maudit)

Les jeunes et les innocents ne sont pas les seules victimes, car l’âge n’a pas d’importance sur le « Net ». S’il est aussi facile et « cool » de partir sur la « cyber autoroute » et de « disparaître » dans une « réalité virtuelle », il n’est pas surprenant d’entendre que des hommes mariés entretiennent des « chats » très chaleureux avec des femmes provocantes (à supposer qu’il est difficile de distinguer un homme d’une femme sur le « Net »), pendant que leurs épouses ne se doutent de rien. L’inverse peut aussi arriver. On sait bien que Satan le maudit a beaucoup de « nets » et de « webs » en sa possession. Si ces « chats » en font partie, alors le résultat final est facile à imaginer.
Même si le « chat » en lui-même est clair et sérieux, ce type de conversation avec une personne non mahram* est interdit en Islam. Que ce soit par téléphone, portable, CB ou par un moyen épistolaire ou électronique, cela n’est tout simplement pas autorisé. Enfin, réfléchissez au langage grossier et insolent utilisé par la plupart des personnes dans les « chatrooms », et qu’on ne peut éviter. Ce type de langage nous affectera obligatoirement un jour ou l’autre.
*personne avec qui l’union (spirituelle et physique) est permise en Islam.

Une perte flagrante des faveurs d’ALLAH

Des heures et des heures du temps, entité la plus précieuse sur terre, sont gaspillées inutilement sur le « net » et dans les « chatrooms ». Si seulement ce temps (sachant qu’ALLAH le Très Haut a juré sous serment sur la valeur du temps) était utilisé dans des actions vertueuses, combien cela peut être bénéfique et profitable ! Si seulement l’argent gaspillé dans ces choses pouvait servir à nourrir régulièrement une famille affamée en Ethiopie ou tout simplement autour de nous ; si seulement cela pouvait contribuer aux besoins d’une Masdjid ou d’une Madrassah, combien cela pouvait s’avérer être honorable ? Voilà encore un autre inconvénient sérieux de l’Internet pour un bon musulman pratiquant.

Dangers pour les croyances et la moralité

Ensuite, il se produit le déluge des sites de Koufr, se faisant passer pour des sites musulmans instructifs, ainsi qu’une profusion de sites d’innombrables sectes déviantes, tous accroupis comme des lions affamés près d’un point d’eau, espérant bondir, attaquer et dévorer la « proie » confiante qui se présente à eux. Comment une personne qui a peu de connaissances sur l’Islam peut-elle déclarer que sa foi est indemne après de telles « rencontres » ? Une autre « zone interdite » pour un musulman se trouve dans le flot de la pornographie, obscène et sordide, diffusée dans chaque coin du « Net ».
On est tenté irrésistiblement de « jeter un coup d’œil » simplement, mais une fois arrivé sur ce terrain glissant, il est très difficile pour la plupart des gens de faire marche arrière. Ainsi, avant que nous ou nos innocents petits se connectent (ou se reconnectent), réfléchissons attentivement ! Est-ce pour un but pieux et louable, ou est-ce pour s’amuser et pour le plaisir de « tuer » le temps ! Dans ce cas, nous pouvons aisément nous « connecter » au « Net », mais nous risquons de finir, (qu’ALLAH nous en préserve) par « déconnecter » notre Imane, l’Islam et notre moralité en le faisant ! Cela en vaut-il la peine ?


© Islamic Da’wah Academy, n°34
120 Melbourne road – Leicester – UK – LE2 0DS
Tel: (0116) 262 5440 – Fax: (0116) 242 5016
http://www.idauk.org
© Traduction française, Le train de l’Au-delà, Paris, 2002, asmak.
__________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Connection ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Space Connection - Qu'est ce ?
» La divine connection
» Probleme connection servimg.com pour inserer une image
» RECHERCHE BOUTIQUE POUR les fiches de connection ( jack) 5.5 X2.1 mm pour neq6
» Soins à la connection divine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUSULMANES DE BELGIQUE :: RECONVERTION :: Conseils divers-
Sauter vers:  
 |  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com